Lifestyle

Comment réussir son faire part mariage

Bien réussir son faire-part de mariage est la première étape pour garantir une célébration inoubliable à tous vos invités. Tenez compte des invités, du type de fête que vous voulez faire entre autres. Les explications vous seront utiles pour rester dans une fourchette de dépenses raisonnable et pour obtenir le meilleur rendu malgré vos limites en design et en conception.

Définissez précisément une liste d’invités

C’est capital pour la réussite d’un mariage ! Vous devez décider si vous demandez à votre tante et à la cousine que vous n’avez plus vue depuis une éternité de venir. La meilleure façon de procéder est de partir de deux tableaux : un pour chaque conjoint. Ce sera la première étape du choix. Ensuite, mélangez vos deux listes. Pour y parvenir, vous devrez faire plusieurs autres choix. Mais surtout, vous devrez en arriver à trancher des questions liées aux amitiés et inimitiés entre personnes que vous songez à inviter.

Définissez avec soin le message à imprimer

Faudra-t-il opter pour un faire part de mariage blanc ou pour un carton plus original avec des pétales de fleurs ? Dans la rédaction du texte accompagnant les faire part, certaines informations devront impérativement être indiquées. Il s’agit entre autres  : des prénoms des futurs conjoints, de la date de célébration de l’union, du lieu et de l’heure du mariage ou de l’union civile.

Pensez également à indiquer précisément : où seront faites les photos de la cérémonie ? L’adresse de la salle ou du domicile dans lequel les conjoints recevront leurs invités ?

Les adresses mails et numéros de téléphone des témoins peuvent aussi être notés sur le carton d’invitation pour servir de contact.

Quel ton adopter ? 

Selon votre désir, par exemple donner un aspect, une tonalité high-tech, c’est-à-dire tendance ou classique à l’extrême. En fait tout dépend : d’une part de vous les conjoints. D’autre part de la majorité de vos invités. Accordez énormément de soin à la relecture de vos textes ! Ces derniers ne devront pas contenir une seule faute d’orthographe, de grammaire, de conjugaison. Testez aussi plusieurs calligraphies sur des groupes d’amis. Demandez-leurs de classer trois groupes de textes et réalisez votre propre classement en fusionnant les choix de vos connaissances.