Immobilier

Zoom sur l’estimation de crédit immobilier

Pour beaucoup, posséder sa propre maison est un accomplissement capital. C’est dans cette perspective que certaines personnes contractent un crédit immobilier pour concrétiser ce rêve. Mais bien avant de vous rapprocher de votre banque, l’étape que vous ne devez pas négliger est celle de l’estimation de crédit immobilier. Pour votre plaisir, dans ce document, découvrez l’essentiel sur l’estimation de prêt immobilier.

Qu’est-ce que l’estimation de crédit immobilier ?

Pour s’assurer que leurs clients ont la capacité de rembourser les prêts qu’ils demandent, les banques exigent une estimation de crédit. Comme son nom l’indique, une estimation de crédit immobilier permet d’estimer la somme maximale qu’un individu peut se permettre d’emprunter afin de s’offrir un bien immobilier (il s’agit généralement d’une maison ou d’un appartement).

Avez-vous vu cela : Acheter une maison en Floride ? C'est possible

Avant d’en arriver à l’estimation, on procède au calcul des mensualités. Une opération qui a pour but d’évaluer votre aptitude à vous engager.

Il vous faut donc passer par cette étape si vous ne voulez pas jeter votre dévolu sur une maison beaucoup trop coûteuse pour vous.

Dans le meme genre : Les différentes possibilités pour être exonéré de la taxe d'habitation

Rendez-vous sur le site estimation-credit-immobilier.com si vous souhaitez en apprendre davantage.

Quels sont les critères pour procéder à une estimation de crédit ?

Faire une estimation de prêt immobilier prend en compte de nombreux critères. Au nombre de ceux-ci, nous avons l’estimation de votre capacité d’endettement ainsi que les frais supplémentaires et votre apport personnel.

Estimation de la capacité d’endettement

La capacité d’endettement est égale à la différence entre les charges financières et les revenus mensuels. La plupart du temps, le résultat équivaut à environ 33% de vos revenus. On en soustrait ensuite de quoi vous permettre de vivre par mois et le reste constitue la mensualité.

Une fois le calcul effectué, il vous est possible de diminuer le montant des mensualités en négociant pour rallonger la durée du prêt.

Les frais supplémentaires et l’apport de l’emprunteur

En général, les banques exigent de l’emprunteur qu’il injecte dans le crédit, environ 10% du prêt total. Notez également qu’en fonction des situations, ce pourcentage peut plus ou moins varier.

Par ailleurs, en plus de votre apport, il vous faudra prendre en considération des frais annexes comme :

  • Les frais de dossier et de garantie de la banque ;
  • Les frais de notaire ;
  • Le prix de l’assurance prêt immobilier ;
  • Etc.

Que retenir ?

Pour faire simple, procéder à une estimation de crédit immobilier vous permet de savoir quel montant il vous est possible d’emprunter. Sans elle, votre banque vous refusera tout simplement un crédit, par crainte que vous ne puissiez le rembourser.