Lifestyle

Tout ce qu’il faut savoir sur la formation maintenance industrielle

Un technicien de maintenance industrielle s’assure que tout le matériel technique d’une entreprise est en bon état de fonctionnement. Il s’agit donc d’être polyvalent, rigoureux, et surtout extrêmement rapide car tout incident même mineur, peut entraîner de sérieux retards dans la production. Voici donc quelques informations pour vous permettre d’en savoir un peu plus sur la formation permettant de devenir technicien de maintenance industrielle.

Quel type de formation choisir ? 

Les voies menant à une qualification en maintenance industrielle sont nombreuses. La première consiste à intégrer un lycée professionnel pour préparer un bac pro maintenance des équipements industriels. Pour ceux qui disposent d’un bac général, il existe des formations en deux ans sous forme de BTS et de DUT, par exemple en Contrôle industriel et régulation automatique ou en génie électrique. Une spécialisation dans un domaine technique spécifique nécessitera toujours une formation plus longue et plus complexe, mais sera également plus valorisée sur le marché du travail. C’est le cas des licences professionnelles qui s’étalent sur trois ans et donnent potentiellement accès à plus de responsabilités au sein d’une entreprise. Suivez cette formation maintenance industrielle et découvrez les nombreuses opportunités professionnelles qui s’offrent à vous.

Les qualités recherchées pour ce métier

La maintenance industrielle suppose des connaissances en mécanique, en électricité voire même en informatique. Les équipements auxquels aura affaire un technicien varieront d’une entreprise à l’autre, il est donc essentiel d’être curieux et de se former régulièrement. Être organisé est aussi une des qualités recherchées, en particulier lorsqu’il faut adapter les temps de réparations ou de maintenance avec les cycles de production de l’entreprise. Au fur et à mesure qu’un technicien acquiert de l’expérience professionnelle, il est probable qu’il se spécialise dans le domaine lié aux entreprises pour lesquelles il aura travaillé. Cela lui permet ainsi d’augmenter sa valeur ajoutée, et bien évidemment ses prétentions salariales et son statut au sein d’une compagnie.