Loisir et voyage

Voyage en Franche-Comté, région au potentiel naturel immense

La région Franche-Comté a récemment été distinguée par l’un de ses enfants les plus célèbres à l’heure actuelle. En effet, Thibault Pinot, natif du village de Lure en Haute-Saône, a été le protagoniste malheureux du dernier Tour de France, qu’il dut quitter en larmes par la faute d’une malheureuse blessure. Toutefois, l’étape 6, dont l’arrivée était jugée au sommet de la Planche des Belles Filles, a pu donner un aperçu aux téléspectateurs des beautés de la Franche-Comté, région parfois sous-estimée par les touristes tant nationaux qu’étrangers. Or, comprenant les départements du Jura, du Doubs, de la Haute-Saône et le Territoire Belfort, celle-ci à beaucoup à offrir. En voici quelques illustrations.

Le Jura, terre de hauts lacs et de ski

En toute saison, le Jura est un incontournable du tourisme en Franche-Comté, même si ce département est l’un des plus isolés de France. Baigné d’un climat continental de montagne, il offre aux touristes un massif dont le plus haut sommet culmine à 1720 mètres. Ces conditions sont suffisantes à la pratique du ski l’hiver, autant alpin que ski de fond. De fait, de magnifiques forêts de sapins et des lacs d’altitude enchanteront celui qui osera s’aventurer dans ces montagnes, que ce soit pendant les rigoureux mois d’hiver ou pendant l’été. 

La Haute-Saône, entre nature et cours d’eau

Dans cette époque où la vie est parfois frénétique, la Haute-Saône tranquillise le voyageur de par la douceur de ses paysages de plaines vertes à perte de vue de même que par l’imperturbabilité de ses cours d’eau. Traversé de part en part par la Saône, elle est un havre tout désigné pour la pratique du tourisme fluvial. De fait, de nombreuses escales sont équipées pour les péniches, qui s’en donnent à cœur joie pour profiter de la douceur du printemps ou de l’été. Quoi de mieux pour décompresser le temps de quelques jours ?